Des nouvelles pas fraîches

Impôts pour l’environnement?

Impôts pour l’environnement?

Impôts pour l’environnement?

Les Canadiens aimeraient que le gouvernement prenne des mesures sévères pour lutter contre les pollueurs, mais ils ne sont pas prêts à payer des taxes supplémentaires pour assainir l’environnement, dévoile une analyse de l’opinion publique commandée par le ministère fédéral de l’Environnement et publiée le 10 mars 1990.

Les conclusions de cette étude, effectuée par Thompson Lightstone and Co., viennent en contradiction avec les résultats de sondages antérieurs indiquant que les Canadiens sont prêts à payer pour pouvoir vivre dans un environnement plus sain.

« Bien que les recherches antécédentes aient indiqué que les Canadiens étaient prêts à payer plus à la pompe pour la constitution d’un fonds servant à l’assainissement de l’environnement, cette attitude s’est amenuisée avec la TPS – taxe sur les produits et services, souligne l’étude. Les Canadiens souhaitent l’adoption de lois plus sévères contre la pollution, et l’emprisonnement des dirigeants de compagnies coupables de pollution a été mentionné comme mesure possible.

Mais la majorité des citoyens ne veulent pas être obligés d’apporter de grands changements dans leurs petites habitudes. « Ainsi, à ce stade initial, les gens seraient réticents à se priver du côté pratique associé à l’usage des automobiles », note le rapport Thompson Lighthouse. « Ça pourrait cependant être acceptable plus tard, avec le temps ».

La perte d’emplois causée par des lois sévères contre la pollution est une crainte que l’on trouve dans les petites communautés, mais non dans les grandes villes, ont pu établir les analystes.

(Texte paru le 10 mars 1990 dans La Presse).

comestibles

Crédit photo : GrandQuebec.ca

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *