Conseils pratiques

Programmes gouvernementaux d’assistance

Programmes gouvernementaux d’assistance

Programmes gouvernementaux d’assistance

Au Canada, il existe plusieurs services gouvernementaux prévus à l’échelle du fédéral et des provinces pour assister des familles dans le besoin du fait de leur revenu familial, de la situation conjugale des parents, du nombre d’enfants à charge et de leur âge.

Voici la liste non-exhaustive, présentée de manière sommaire de quelques-uns des programmes de soutiens financiers mis à la disposition des familles :

La prestation fiscale canadienne pour enfants : Allocation familiale mensuelle et non imposable versée aux familles admissibles pour les soutenir financièrement et les aider à subvenir aux besoins de leurs enfants de moins de 19 ans. Le montant de l’allocation est calculé en fonction des revenus des parents.

La prestation universelle pour la garde d’enfants (PUGE) : Allocation mensuelle par enfant de moins de 6 ans qui est imposable. Elle vient en aide aux familles dont les parents doivent rester à la maison en attente d’une place en garderie, ou encore sert à payer les frais de garde.

La prestation pour enfants handicapés : Allocation particulière, non imposable versée aux familles qui ont en charge les besoins d’un enfant de moins de 18 ans ayant une déficience mentale ou physique.

Le paiement de soutien aux enfants : Allocation mensuelle pour enfant de moins de six ans qui est imposable. Elle vient en aide aux familles dont les parents doivent rester à la maison en attente d’une place en garderie, ou encore sert à payer les frais de garde.

Sous certaines conditions, les personnes qui en font la demande et qui remplissent les critères d’éligibilité requis peuvent bénéficier des programmes suivants :

L’Assurance emploi : Aide financière temporaire aux personnes ayant perdu leurs emplois sans en être responsables. Pour être admissible, il faut que la personne ait versée des cotisations au compte de l’assurance emploi et qu’elle soit en chômage. Le montant des versements sera déterminé en fonction du relevé d’emploi rempli par l’employeur, ceci de l’arrêt du travail et de la rémunération.

Aide financière de dernier recours : Selon le Ministère de l’Emploi et Solidarité Sociale du Québec, il existe deux types d’aide financière de derniers recours pour venir aux personnes particulièrement vulnérables :

  • Le programme d’aide sociale : visant à accorder une aide financière de dernier recours aux personnes qui ne présentent pas de contraintes sévères à l’emploi.
  • Le programme de solidarité sociale visant à accorder une aide financière de dernier recours aux personnes qui présentent des contraintes sévères à l’emploi. S’il s’agit d’une famille composée de deux adultes, il suffit qu’un seul adulte démontre qu’il présente des contraintes sévères à l’emploi pour être admissible à ce programme.

Pour avoir droit à ces deux types de programmes il faut remplir les conditions d’admissibilité (démontrer que vos ressources sont suffisamment limitées, être âgé de 18 ans et plus et résider au Québec).

Le Régime québécois d’assurance parentale (RQAP) : En vigueur depuis le 1er janvier 2006, le Régime québécois d’assurance parentale (RQAP) vise à soutenir financièrement les nouveaux parents, à les encourager dans leur désir d’avoir des enfants et à les soutenir dans leur volonté de consacrer plus de temps à leurs enfants dans les premiers mois de leur vie.

Ce  régime prévoit le versement de prestations à toutes les travailleuses et à tous les travailleurs salariés et autonomes admissibles, qui prennent un congé de maternité, un congé de paternité, un congé parental ou un congé d’adoption. Le RQAP remplace les prestations de maternité, les prestations parentales et les prestations d’adoption qui étaient offertes aux nouveaux parents québécois en vertu du régime fédéral d’assurance-emploi. Il faut avoir touché un revenu de travail pour y avoir droit.

Les prestations de maladie : Cette prestation est versée aux personnes incapables de travailler en raison d’une maladie, d’une blessure ou d’une mise en quarantaine.

Les prestations de compassion : Vous pouvez recevoir des prestations de compassion pendant au plus six semaines si vous devez vous absenter de votre travail pour fournir des soins ou de soutien à un membre de votre famille souffrant d’une maladie graver qui risque de causer son décès au cours des 26 prochaines semaines. Si vous êtes en chômage et que vous recevez déjà des prestations d’assurance-emploi, vous pouvez aussi demander des prestations de compassion.

L’allocation de logement : Il existe un programme Allocation-logement offrant une aide financière à des ménages à faible revenue consacrant une part trop importante de leur budget pour se  loger. Ce programme est administré conjointement par la Société d’habitation du Québec et par Revenu Québec. L’admissibilité à ce programme dépend du nombre de personnes dans le ménage, du type de ménage, du revenu annuel, du montant du loyer. L’aide maximale n’est pas imposable. Site Web habitation. gouv.qc.ca

Pour plus de détails sur ces programmes, visitez le site Web de service Canada : www.servicecanada.qc.ca

Site Web du ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale : www.mess.gouv.ca

À Montréal vous avez la possibilité d’obtenir, sous certaines conditions, des habitations à loyer modique ou HLM, destinées aux personnes et aux familles qui n’ont pas les moyens de se loger convenablement.  Pour en apprendre plus, prenez contact avec l’office municipal d’habitation de Montréal : www.omhm.qc.ca

horatio_nelson

Vieux-Montréal, la colonne d’Horatio Nelson. Photo : GrandQuebec.ca

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *